Partager l'article

Vous l’apercevez, vous l’admirez et vous l’empruntez régulièrement, mais connaissez-vous réellement la gare de Limoges ? Voici 4 faits historiques à retenir concernant cet édifice.

1. Roger Gonthier

Célèbre de l’extérieur pour ses pilotis, sa coupole et son campanile de 67 mètres de hauteur, elle l’est aussi de l’intérieur pour ses 775 m² de vitrages parés de feuilles de châtaignier ou son hall orné de sculptures allégoriques. C’est à Roger Gonthier, jeune architecte, que la Compagnie des Chemins de Fer de Paris-Orléans confie la création de ce nouvel édifice qui doit succéder à l’ancienne gare ouverte en 1856. 

2. Inauguration 

Reconnaissable grâce à son campanile et à son dôme qui culminent respectivement à 57 et 31 mètres de hauteur, elle a été officiellement inaugurée le 2 juillet 1929.

Une gare construite en cinq ans (de 1924 à 1929) qui nécessitera près de 200 ouvriers, plus de 10 000 m3 de béton et 1 800 t d’acier, mais aussi 2 800 m3 de pierres de taille et de roches calcaires moulées et sculptées pour l’habiller.

3. Critiques et sobriquets

Au début, son style Art nouveau, jugé “dépassé” depuis 1910, lui vaut quelques sobriquets : “colosse à mille pattes” ou encore “bloc de saindoux que les charcutiers exposent dans les vitrines à Noël” pour les plus imaginatifs.

4. Incendies et renaissance

La gare de Limoges a failli disparaître au cours d’incendies :

Le 21 mai 1951, un ouvrier déclenche un incendie. Ce dernier gagne une partie de la toiture de la gare, et engendrera de coûteuses réparations.

Le 5 février 1998, un incendie se déclare lors de travaux d’entretiens du dôme principal en cuivre. L’incendie se propage rapidement, et, bien qu’il fasse de nombreux dégâts, aucune victime n’est recensée. La gare est fermée pendant deux semaines et les compagnons et artisans de la région sont chargés de reconstruire le dôme, à l’identique.

Site Web | Plus de publications
Limoges Ma Ville